Reprise d’entreprise : 5 conseils pour la réussir (1/2)

Reprise d’entreprise : 5 conseils pour la réussir (1/2)
5 (100%) 4 votes
Comment faire une reprise d'entreprise? Quels sont les conseils? Les pièges à éviter? AVALOR vous apporte des éléments de réponse
reprise d’entreprise

 

La reprise d’entreprise est une alternative à la création qui peut souvent être intéressante comme nous l’évoquions dans notre article du 23 juin.

Mais encore faut-il savoir par où commencer !

La reprise d’une société, bien que plus simple que la création, exige quand même d’être informé afin d’éviter certains pièges.

AVALOR vous fournit ainsi 5 conseils pour vous accompagner au mieux dans votre projet de reprise d’entreprise.

 

Conseil N°1 : Quel type d’entreprise reprendre ?

 

Premièrement, soit vous savez déjà quel type d’activité reprendre, soit vous ne savez pas exactement dans quel secteur vous lancer.

Si c’est le cas, votre première tâche va consister à définir votre projet avant d’en structurer le déploiement. Votre souhait est de reprendre une entreprise, mais laquelle ?

Afin de répondre à cette question, vous devez vous poser les bonnes questions :

 

Quelles sont vos compétences ?

 

Avant de chercher une entreprise à reprendre, il vous faut d’abord déterminer quel secteur conviendrait le mieux à vos aptitudes : artisanat, restauration, vente de services, etc. Dans cet article publié le 24 avril 2017 vous découvrirez les qualités relationnelles  d’un entrepreneur dans sa reprise d’entreprise

 

Quel est votre budget ?

 

AVALOR vous donnera une estimation de la valeur de l’entreprise que vous souhaitez reprendre. A vous de voir maintenant si vous disposez de suffisamment d’apport personnel pour les capitaux que vous allez mobiliser.

 

Quel type d’entreprise souhaitez-vous reprendre ?

 

Il existe de nombreux types d’entreprise : TPE, PME, franchise,… Suivant la taille de l’entreprise, la complexité de gestion et les perspectives de développement seront différentes.

 

Quel est le lieu d’implantation idéal ?

 

Zone rurale, urbaine, résidentielle, industrielle, etc. L’emplacement idéal dépend du type d’activité de votre entreprise mais aussi du style de vie que vous recherchez.

 

 

Par ailleurs, posez-vous également la question des obligations de certaines professions : licence de débit de boissons, réglementations diverses, assurances nécessaires, etc.

 

Conseil n°2 : Quel statut juridique pour l’entreprise reprise ?

 

Lors du rachat d’une entreprise, vous pourrez modifier son statut juridique. D’ailleurs ce statut dépend du type d’activité que vous souhaitez exercer, de vos perspectives de développement ou encore du nombre d’associés dont vous disposez.

 

Le statut juridique déterminera :

  • Le régime fiscal de l’entreprise
  • Le régime social des dirigeants
  • La responsabilité des associés vis-à-vis des dettes de l’entreprise
  • La façon dont sont prises les décisions au sein de l’entreprise

 

Ainsi, il est important de prendre le temps de réfléchir au choix du statut le plus approprié compte tenu de la nature du projet.

 

 

Conseil n°3 : Analyser les résultats financiers

 

Lors de la reprise d’une entreprise, il est important d’analyser les bilans financiers et les comptes de résultat des années passées.

 

Vous pouvez le faire par vous-même, ce qui vous prendra plusieurs heures si vous y êtes habitué à plusieurs jours sinon.

 

Grâce à AVALOR, l’analyse des résultats financiers ne vous prendra que 15 secondes. En 15 secondes et en toute discrétion, nous vous fourniront une estimation de la valeur de la société que vous souhaitez reprendre.

 

De plus, vous pourrez voir les concurrents de la société que vous souhaitez reprendre.

 

Regarder l’exemple d’évaluation disponible sur notre site

 

Lionel JOST

Le 29 juin 2017

De quelle façon se faire accompagner lors de la création d’entreprise ?

De quelle façon se faire accompagner lors de la création d’entreprise ?
5 (100%) 10 votes
Comment démarrer une entreprise? Se faire accompagner? Réponse avec AVALOR et le programme de la CCI
accompagnement création entreprise

La CCI de Lyon a mis en place une initiative originale. Il s’agit de la mise en œuvre d’un réseau d’expérience. Des chefs d’entreprise viennent se former non en suivant des « cours » mais en partageant leurs problématiques communes et la manière dont ils y font face.

 

En quoi consiste le programme d’accompagnement CCI Entrepren’up ?

 

Le programme CCI Entrepren’up est un programme d’échange et d’apprentissage entre les nouveaux dirigeants d’entreprise. Il repose sur le principe de co-développement, c’est-à-dire apprendre par l’expérience des autres plus que par une formation.

En effet, nous acquérons 90% de nos compétences à travers les autres ou les difficultés rencontrées dans notre quotidien professionnel et seulement 10% par la formation traditionnelle.

 

 

Quelles sont les conditions pour l’intégrer ?

 

Pour que cela fonctionne, il faut que les groupes aient les mêmes problématiques, qu’ils soient homogènes. Ces groupes sont généralement composés d’une dizaine de créateurs d’entreprise. Ensuite, il faut que les entreprises soient en phase de lancement, c’est-à-dire entre 0 et 18 mois d’existence. Cette condition est nécessaire car ils ont des problématiques communes : trouver un business model, avoir une offre compréhensible par tous et trouver leurs premiers clients.

Evidemment, il n’y a aucune société concurrente au sein de ces groupes.

 

Comment faire un business plan ?

 

Comme nous l’évoquions dans notre article « reprendre une entreprise ou créer sa propre start-up », il est parfois plus intéressant de reprendre une entreprise plutôt que de créer sa propre start-up. Ainsi, concevoir un business plan sera plus aisé dans la mesure où vous connaissez déjà l’entreprise grâce à notre méthode d’évaluation AVALOR.

 

Comment se passe le programme CCI Entrepren’up ?

 

La CCI lance des sujets qui cadrent avec les préoccupations des dirigeants. Les premières séances sont consacrées à la présentation de leurs entreprises, une mise en avant des éléments différenciateurs et les bénéfices clients de leurs offres. Les groupes sont bienveillants et tous les retours sont constructifs. Le conseil expert de la CCI a le rôle d’animateur. Il lance les sujets et s’assure que les dirigeants ont tous un temps de parole plus ou moins équivalent.

Les thèmes tournent beaucoup autour du commercial, du marketing et de la communication pour s’adapter aux préoccupations des dirigeants.

Quels sont les bénéfices de la formation ?

 

Cela permet aux nouveaux entrepreneurs d’enrichir leur expérience et donc de gagner du temps dans le développement de leur entreprise ce qui est une clé essentielle dans la réussite du projet. Le fait que le programme dure un an permet de mieux appréhender le rôle, les missions du chef d’entreprise et de se créer un réseau de qualité propice au business.

 

Lionel JOST

Le 28 juin 2017

Comment bien démarrer son activité d’entrepreneuriat ?

Comment bien démarrer son activité d’entrepreneuriat ?
5 (100%) 6 votes

Les démarches administratives, la constitution de dossiers de financement, le dialogue avec les banques, … Toutes ces étapes ne sont pas les plus « fun » qui soient mais sont pourtant essentielles.

Comment démarrer son activité d'entrepreneur? Comment créer son entreprise? Utilisez AVALOR
creation entreprise

Des démarches administratives

 

L’entrepreneur doit avoir à l’esprit que la création ou la reprise d’une entreprise va demander de passer un temps considérable sur des tâches n’étant pas centrées à 100% sur le cœur de l’activité. Cela signifie que l’administratif, le financier, le relationnel sont autant de tâches essentielles qui seront à intégrer en permanence dans l’emploi du temps.

Heureusement, il existe des spécialistes, de l’expert-comptable à l’accompagnateur qui vont pouvoir guider le créateur d’entreprise dans ce qui peut s’apparenter parfois à un labyrinthe.

 

 

La solution AVALOR

 

Repreneurs, créateurs d’entreprise, AVALOR vous fera gagner un temps précieux dans vos démarches. En effet, vous pourrez faire une étude de la concurrence et ainsi comparer votre business plan aux résultats de vos futurs concurrents. De plus, AVALOR vous donnera une estimation de la valeur de vos concurrents en se basant sur les 5 méthodes d’évaluation les plus couramment utilisées.

 

La simplification administrative

 

Après avoir finement étudié vos concurrents grâce à AVALOR, sachez que vous pouvez utiliser la dématérialisation pour simplifier vos démarches administratives. Néanmoins, le financement reste une étape complexe pour laquelle il faut savoir s’entourer et surtout anticiper ses besoins de trésorerie. En s’appuyant sur un business plan conçu avec sérieux, il est possible d’anticiper de la bonne manière non seulement le début de l’activité mais aussi les premières années d’existence de votre entreprise.

 

Le bon business plan

 

Comme nous l’évoquions dans notre article du 20 juin, prendre le temps de faire un bon business plan est un indispensable de la création d’entreprise. En effet, un business plan doit comporter certains éléments (compte de résultats prévisionnels, plans de financement, seuil de rentabilité, …) et être vendeur.

En outre, c’est le business plan et l’étude de marché qui vous aideront à convaincre les investisseurs. Ne les négligez donc pas !

 

Lionel JOST

Le 27 juin 2017