Entrepreneurs, Comment se financer ?

financement
où trouver du financement

[kkstarratings]

Les banques :
Si il y a beaucoup d’argent disponible sur le marché, en tant qu’entrepreneur, il n’est pas toujours facile
d’attirer les investisseurs. Et ce, surtout si votre projet est un peu atypique.

Les banquiers restent frileux pour se financer :

Ils préfèrent financer des projets traditionnels alors que la demande porte de plus en plus sur des besoins immatériels. Nous sommes loin de la demande de financement pour une machine agricole,
désormais ! En savoir plus

Financer sa création

Dans une première phase de création, l’entrepreneur devra donc prendre son bâton de pèlerin, endosser son habit de VRP et « vendre » son projet pour convaincre un ou des investisseurs de prendre des
risques et miser sur lui.
la Bourse :
La bourse reste également un moyen de franchir une étape de développement mais cela suppose que
votre structure soit déjà créée et les délais sont assez longs : environ un an.
Globalement le nombre d’entreprises qui font la démarche de l’introduction en bourse diminue. En 2017,
sur la région Rhône Alpes, on ne compte qu’une quinzaine de candidats dans les valeurs moyennes.

Pour se financer il reste les fonds d’investissements?

Ils n’hésitent pas à investir sur des projets à fort potentiel même si le carnet de commande est encore vide. Bien souvent, ils conseillent leurs protégés, les aident à trouver les premiers clients et à lever de l’argent pour un second tour de table (attention à la dilution du capital pour les jeunes pousses!).
L’innovation est bien perçue pour les fonds, même l’innovation dans les services mais les concepts
doivent rester simples à expliquer.
Pour l’instant, les fonds restent difficiles à approcher alors même qu’ils constituent la meilleure structure
pour aider les jeunes sociétés. Ce modèle d’investissement prend également du temps. Il faut compter
une bonne année entre le premier contact, les analyses du dossier, le montage du financement, l’officialisation et le déblocage des fonds… Pour ces structures d’investissement, un bon projet est un projet qui enregistre du chiffre d’affaires en première année, de la marge en deuxième et du résultat en troisième année. Autant dire que le projet doit être naissant mais abouti quand même avant de les contacter.

De manière générale, il faut prouver à vos investisseurs que vous êtes capables d’enregistrer des commandes rapidement, leur démontrer que votre structure fonctionne au quotidien et que vous savez
gérer votre trésorerie. L’argent reste malgré tout le nerf de la guerre quel que soit votre financement…

ACCRE : De l’air pour les repreneurs et créateurs d’entreprises !

FINANCEMENT REPRISE ENTREPRIE

[kkstarratings]

De l’air pour financer les entrepreneurs ! L’ACCRE pour tous?

Bonne nouvelle un peu d’air neuf:

Bonne nouvelle sur la planète de la reprise et de la création d’entreprise, l’état s’engage. Enfin, un peu…

Une nouvelle aide :

Car bien sûr, il ne faut pas exagérer non plus. L’aide à la création d’entreprise ou l’ACCRE, jusque là uniquement réservée aux chômeurs a grandement facilité les créations et reprises d’entreprise mais son impact reste limité dans le temps. Elle ne concerne que la première année d’existence. Quid des deux autres années réputées fatidiques à la création ou reprise d’une entreprise ?
Cette aide consiste à exonérer les nouvelles structures de charges sociales pendant les 12 premiers mois de leur existence.

Une date de mise en place ?

À partir du 1er janvier 2019, tous les créateurs et repreneurs d’entreprises seront éligibles à l’Accre. Alors, réjouissons- nous et espérons que les démarches ne soient pas d’horribles serpents de mer qui dégoutent les créateurs de demander quoique ce soit.
Gageons que l’Etat aura pensé à tout !

Le conseil AVALOR retrouver la définition de l’EBE et évaluer votre entreprise cible pour savoir quels sont les critères qui feront que le banquier participera ou non à votre reprise d’entreprise.

Agnes JAMMES ROY

le 30/01/2016