Parallèle entre l’évaluation des lycées et des entreprises? Besoin d’une instance?

 

Création d’une instance d’évaluation? L’état dédit 5 MILLIONS D’EUROS à l’évaluation de son système éducatif selon la cour de compte. CE qui est trop peu. Quel est le budget que dédient les entreprises à leur propre évaluation financière ?

Qui est le mieux placer pour évaluer ? Une instance indépendante d’évaluation?

Au cœur du programme d’Emmanuel MACRON l’évaluation des lycées pendant la campagne présidentielle ! La valorisation d’entreprise elle aussi est une priorité nationale. Tous les chefs d’entreprises devraient savoir au jour le jour combien vaut leur boite. Ce n’est pas que l’affaire des entreprises cotées en bourse ! Edouard Philippe et Jean Michel BLANQUER souhaitent « créer une instance d’évaluation indépendante pour assurer une évaluation régulière et transparente » Cette annonce est intervenue après un rapport de la cour des Comptes jugeant l’état inapte à évaluer son propre système éducatif.

Création d’une instance d’évaluation priorité nationale ?

C’était au cœur du programme d’Emmanuel Macron sur l’école, durant la campagne présidentielle : évaluer les établissements scolaires pour « transformer » en profondeur le système éducatif. Le chef du gouvernement, Edouard Philippe, et le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, ont annoncé jeudi la création d’une « instance d’évaluation », par voie législative, au premier trimestre 2019, « pour assurer une évaluation régulière et transparente des établissements scolaires […] au service de la réussite des élèves et de la qualité de la vie scolaire ». L’annonce intervient après un rapport de la Cour des comptes qui avait jugé l’Etat « inapte » à évaluer son propre système éducatif.

 

L’évaluation à 360 ° : ne pas de concentrer que sur une valeur

Pour bien évaluer il ne faut par prendre qu’un seul critère mais définir ceux qui sont les plus pertinents. Objectif mesurer la performance sur plusieurs angles.

Quelles sont les réponses apportées par AVALOR?

L’état va créer une instance indépendante d’évaluation. L’objectif d’AVALOR est de devenir la plateforme d’évaluation des entreprises avec un méthodes compréhensible. Pour 90 € par an le chef d’entreprise peut évaluer son entreprise et ce en 15 secondes. Il va ainsi suivre l’évolution de sa performance et pouvoir mettre en place les actions correctrices qui s’impose afin d’augmenter sa performance financière et donc la valeur de son entreprise. Il sera ainsi plus à l’aise pour aller voir sa banque, des investisseurs ou simplement mettre en vente son affaire.

Méthodes-d’évaluation d entreprises ( partie 2) E.B.E

méthodeévaluation
méthode de valorisation

L’évaluation d entreprises

(partie 2 )

 

 

[kkstarratings]

Le détail des méthodes d’évaluation ou comment calculer la VALEUR VENALE DE l’ENTREPRISE (ou valeur moyenne de l’entreprise) :

Il s’agit de la valeur à laquelle se vendrait l’entreprise sur le marché. C’est le prix de l’offre et de la demande dans un marché réel.
Il est parfois difficile pour une entreprise de pouvoir obtenir le prix de vente de ses concurrents et d’évaluer ainsi son prix de marché. Une approche en mélangeant plusieurs méthodes permet d’être au plus près de la réalité.

1ere METHODE : méthode des multiples de l’E.B.E ou du R.E :

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) représente le flux de trésorerie généré par l’activité principale d’une entreprise.
Il mesure la performance économique de l’entreprise.

Quand l’EBE est positif, cela signifie que l’entreprise vend plus cher que son coût de production. A l’inverse, quand l’EBE est négatif, cela signifie que l’entreprise vend moins cher que son coût de production.

Ainsi, l’EBE présente le principal avantage de donner une mesure simple de la rentabilité d’un investissement. En effet, lorsqu’on le compare avec les capitaux investis, on peut faire un diagnostic financier rapide de l’entreprise. L’EBE ne tient pas compte des éléments financiers et exceptionnels de la société ainsi que de la politique de financement et d’investissement.

L’équivalent en comptabilité générale anglo-saxonne est l’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization).
Il existe 3 types d’EBE pour une entreprise :

EBE moyen :
Il correspond à la moyenne de la somme des 3 EBE sur les 3 derniers exercices

EBE retraité :
Il s’agit de l’EBE moyen impacté par l’endettement trésorerie nettes des créances ou dettes détenues par les associés.

EBE pondéré :
Intégration du coefficient sectoriel sur les multiples propres à l’EBE
Dans quelles situations utiliser la méthode de valorisation par l’EBE?
Dans quelles situations utiliser l’EBE?

– Lors d’une création d’entreprise, l’EBE est une donnée étudiée par le banquier lors d’une demande de financement.

– Lors d’une reprise d’entreprise, l’EBE est un indicateur ayant un impact sur la valorisation de l’entreprise cible. C’est un élément devant être étudié avec précision.

– Lors du bilan annuel d’une entreprise, le calcul de l’EBE permet de savoir vers où se dirige l’entreprise. En comparant sur plusieurs années, on arrive à déterminer son évolution globale. L’EBE peut mettre en évidence certaines déviances (par exemple, des commerciaux qui accordent aux clients des remises trop importantes).

Les autres méthodes (à suivre)….

L’équipe Avalor à votre service.

Méthodes-d’évaluation d entreprises ( partie 1)

méthode valorisation

[kkstarratings]
L’évaluation d’entreprise repose sur plusieurs méthodes d’analyses délivrant des indicateurs. C’est la conjonction de l’ensemble de ces indicateurs qui permet une évaluation fiable, objective et neutre.

L’évaluation d’entreprise : méthodes officielles ?

En 2006, la direction générale des finances publiques a émis un rapport sur sa méthodologie. Elle est régulièrement actualisée et correspond aux méthodes utilisées par les inspecteurs des impôts pour évaluer votre patrimoine sous l’égide d’un juge. Ces évaluations portent sur les entreprises et les titres de bourse.

L’environnement interne et externe à l’entreprise :

Tout d’abord, l’environnement de l’entreprise est pris en compte :
– la valeur vénale des éléments de l’actif immobilisé ;
– la capacité à produire des bénéfices;
– le personnel (le nombre de salariés, éventuellement, l’adéquation des effectifs ou la pyramide des âges par exemple);
– les risques éventuels liés à une forte dépendance de l’entreprise à la personne de son dirigeant ou à un membre de l’équipe dont le talent ou le savoir-faire participe à la renommée de l’entreprise
– la situation financière de l’entreprise (structure , endettement, engagements hors bilan);
– l’activité (créneau porteur ou non); et de façon plus globale, la conjoncture économique générale ;
– la concurrence dans le secteur;
– les réglementations propres au secteur d’activité, par exemple, la législation sur l’environnement et la pollution.
Cette liste d’éléments internes et externes à l’entreprise n’est pas limitative. Il s’agit de déterminer tout ce qui peut avoir un impact sur l’avenir de la structure et peut hypothéquer ses chances de se développer.
Le conseil AVALOR : Gagnez du temps retrouvez le détail des méthodes d’évaluation d’entreprise. Ne perdez pas de temps sur la méthode allez directement au résultat. Pensez à évaluer les concurrents. Le benchmark étant une des méthodes comparative les plus judicieuse. Une valorisation d’entreprise est mise en perspective en évaluant les concurrents.
Est ce qu’il y a une seule méthode d’évaluation de votre entreprise?