Reprendre une entreprise ou créer sa propre start-up ?

Reprise d'entreprise ou création de startup? Réponse d'AVALOR pour reprendre une entreprise
Reprendre entreprise startup

Vous voulez devenir entrepreneur ? Mais vous n’arrivez pas à vous décider entre reprendre une activité déjà existante et créer votre start-up ? Il apparaît alors qu’il vaut mieux reprendre une entreprise que lancer sa startup selon Robert Charles Sheldon et Martin Kupp, enseignants-chercheurs.

 

Quand on pense entrepreneuriat, nous avons tout de suite en tête les startups, les entreprises récentes dans le secteur des nouvelles technologies. Cependant, les startups n’ont pas le monopole de l’innovation.

 

Vous pouvez acquérir une entreprise existante et en faire une base de lancement. En effet,  les micro-entreprises ou les entreprises de moins de 10 salariés et de 2 millions d’euros de revenus, constituent d’excellentes plateformes pour innover.

 

Préserver et créer l’emploi

 

Dans un rapport de 2015, effectué à la demande du Premier Ministre, il est estimé qu’environ 60 000 micro-entreprises sont reprises chaque année. Au cours des dix prochaines années, les jeunes entrepreneurs pourraient acquérir un tiers d’entre elles.

Ainsi, la reprise d’entreprise pourrait même permettre de préserver l’emploi dans les petites sociétés qui sont susceptibles de fermer lorsque leur dirigeant part à la retraite.

N’hésitez pas à utiliser AVALOR pour connaître la valeur de reprise de votre entreprise cible.

 

En acquérant une entreprise, on peut même aller plus loin en la développant. Zoom sur les quatre méthodes qui permettent de passer du simple service à l’innovation.

 

1)    Lancer un nouveau produit ou service

 

Pour innover, le repreneur peut utiliser l’entreprise comme rampe de lancement pour un nouveau produit ou service. En effet, le principal avantage est que les entreprises existantes disposent d’une clientèle acquise, d’un capital de marque et de réseaux de distribution qui peuvent être utilisés pour faire circuler les nouveaux produits ou services. L’infrastructure et les ressources existantes peuvent alors servir à financer le nouveau produit ou service.

 

 

2)    Mettre en place une nouvelle méthode de production ou de vente

 

En tant que repreneur, l’avantage est que vous pouvez conserver la gamme de produits ou de services existant déjà dans l’entreprise et ne modifier que les méthodes utilisées. D’ailleurs, il en ressort que le principal avantage par rapport à une startup est que vous n’aurez pas besoin de vous poser la question de comment mettre en place le projet mais plutôt de quoi faire.

3)    Ouvrir un nouveau marché

 

Quand un produit ou service arrive sur un marché où jusqu’à présent il était absent, la croissance de l’entreprise se développe. Repreneurs, tirez parti de la connaissance du marché existant pour un développement rapide.

 

4)    Trouver de nouvelles sources d’approvisionnement

 

Comme vous possédez déjà des accords avec des fournisseurs existants, vous gagnerez en crédibilité auprès de vos nouveaux fournisseurs. Ainsi, vous pourrez tirer parti de cette situation avantageuse pour obtenir de meilleures conditions de négociation auprès de vos nouveaux fournisseurs.

 

 

Pourquoi reprendre une entreprise ?

 

 

1)    Les actifs

 

Les entreprises existantes présentent toujours des actifs matériels ou immatériels dont l’entrepreneur acquéreur peut tirer parti. Les actifs matériels, comme, par exemple, une propriété, un équipement, serviront à obtenir un financement auprès d’une banque. Une marque ou un produit de renom, une adresse connue seront attractif pour les investisseurs puisqu’ils y verront une valeur authentique, inscrite dans la réalité, ce qui ne sera pas le cas pour une startup.

 

2)    Information

 

L’un des plus grands défis auxquels sont confrontés les startups, c’est de réussir à convaincre qu’il existe une demande suffisante pour leur produit ou service. Contrairement aux créateurs, les repreneurs n’ont pas à relever ce défi. Les états financiers précédents peuvent être utilisés pour prédire le devenir de l’entreprise.

 

3)    Accompagnement

 

Pour 70% des micro-entreprises, le départ à la retraite du dirigeant est la cause de la cession. Ainsi, ces derniers ayant investi une grande partie de leur vie et leur temps dans l’entreprise, ils proposent souvent au repreneur de l’accompagner pendant une période. D’ailleurs, ces conseils peuvent se révéler précieux et compenser le manque d’expérience opérationnelle du repreneur.

 

4)    Aide

 

Les vendeurs facilitent parfois la reprise de l’entreprise. En effet, ils peuvent proposer des facilités de paiement en proposant un paiement échelonné à la place d’un paiement au comptant.

 

Enfin, le gouvernement s’est récemment penché sur la transmission d’entreprise et devrait prendre des mesures pour le favoriser prochainement.

 

Lionel JOST

 

Le 23 juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.