Quelle est la valeur de mon entreprise au 1er janvier 2021?

Impact du COVID19 sur la valorisation des entreprises

Selon le guide de BERCY, pour la valorisation d’une entreprise, une prise en compte des 3 dernières années d’exercice est préconisée. Depuis Septembre, nous commençons à valoriser des sociétés qui intègrent dans leurs comptes l’impact de la crise sanitaire. Certaines d’entre elles n’ont pas facturé ou enregistré de commandes pendant plusieurs mois. Les conséquences négatives sur l’activité augmentent l’inquiétude des cédants et des repreneurs qui tentent de se rassurer en demandant une évaluation de leurs entreprises : Combien vaut mon entreprise si le chiffre d’affaires est en baisse ou nul ?

Avec l’approche de 2021, les demandes de valorisation sont en forte croissante +130% sur les derniers mois de 2020.

Valorisation miroir de la crise sanitaire?

L’exercice 2020 est donc un exercice « accident ». Nous sommes bien dans une crise sanitaire mais aussi dans une crise financière? Le risque n’est -il pas les deux crises finissent par se rejoindre.

Quel sera le prix de votre société en 2021?

Nos clients repreneurs et cédants nous demandent de calculer l’impact de la crise sur leur valorisation.

Les repreneurs sont à l’affut des bonnes affaires pour payer moins cher les entreprises ciblées. Et les cédant espèrent pouvoir attendre le retour des jours meilleurs en 2021 pour vendre en 2022. Nous constatons pourtant un réel dynamisme du marché de la transmission : Quand on a envie de vendre ou reprendre une entreprise, il existe des solutions pour acheter rapidement …le earn out en fait partie.

Intégrer le EARN OUT pour « habiller la valorisation »

Tous les spécialistes de la transmission parlent de complément de prix pour faciliter la vente de l’évaluation financière.

Mais comment le calculer? Quel est l’impact de la crise sur le montant de ce complément de prix?

La réponse AVALOR

Que ce soit sur la valorisation des titres ou du fonds de commerce , nous vous conseillons de faire une valorisation avant crise pour la période 2019/2018/2017 et une seconde valorisation post crise pour 2020/2019/2018.

Ces deux valorisations permettent d’avoir une image plus objective de la situation de l’entreprise à acheter ou céder. Le complément de prix pourra se faire sur le delta entre les deux valorisations.

Attention au re- re- reconfinement sur 2021 !

Avec un re confinement probable dès ce début 2021, la crise financière va sans doute s’accentuer. La valorisation de nos entreprises sera encore de nouveau à la baisse. En effet, si le 1er Trimestre 2021 repart sur les bases d’un confinement, la baisse d’activité ne se fera pas sur un an mais sur deux ans continus.

En contre partie, la demande est croissante chez les repreneurs. Toute une génération de cadres dirigeants, suite à la pandémie, se retrouve sur le marché de la transmission (changement de carrière, etc…). Nous le voyons avec une demande croissante de repreneurs qui font des valorisations sur notre plateforme : +36% sur 2020, avec 70% sur le dernier trimestre. Cela devrait contribuer au maintien des prix des entreprises de moins de 1 000 K€ de valorisation, aussi appelées les « very small caps ».

Le marché des prix s’annonce soutenu grâce à cette concurrence entre repreneurs.

Chers cédants, ne bradez pas vos entreprises. L’optimisme reste de mise.

Franck ALLARD LATOUR

Société AVALOR

Les comptes courants d’associés

Comptes courant d’associés

En ce qui concerne le financement d’entreprises, il existe principalement deux catégories : le recours aux banques ou alors le recours à ses associés. Dans la deuxième catégorie est encore divisée en deux sous-parties :d’un côté, les augmentations du capital social ,et de l’autre, les
comptes courants d’A.

1. Financement et compte courant d’associés

Dans cet article, nous nous intéresserons à ce dernier type de
financement.
Les comptes courants d’associés ont la cote. Ils sont souvent préférés aux augmentations de capitaux. Il profère plusieurs avantages :

peu de coût
non-dilution du capital
rapidité et souplesse

Ils permettent aussi aux associés de contracter des emprunts à titre personnel puis à les avancer à l’entreprise.

2. Compte Courant d’associés et valorisation

Mais alors quid de l’impact du compte courant d’associés sur la valorisation?
Pour découvrir les méthodes de valorisation préconisées par Bercy, je vous invite à découvrir :

Le site pour valoriser votre entreprise

Le site pour valoriser votre fonds de commerce

La méthode de valorisation la plus regardée par les repreneurs est celle par l’EBE.
La principe est simple, on multiple l’Excédent Brut d’Exploitation avec un multiple défini en fonction de l’activité de l’entreprise. On y ajoute la trésorerie et on retranche les dettes financières.
En comptabilité, les comptes courants d’associés figurent au passif du bilan de l’entreprise.
Qui plus est, ils apparaissent en tant que dettes financières. Vous l’aurez compris, ils viennent donc diminuer la valeur de l’entreprise, puisque cette dernière a une dette envers ses associés.

3.Retraiter le compte courant d’A.

On peut alors effectuer un retraitement intéressant permettant une création de valeur si il est réellement mis en place par la suite. On va reclasser les comptes courants d’associés en capital social. Enfin, on parle d’augmentation de capital par incorporation des comptes courants d’A. La procédure suit les règles d’augmentation de capital classique.
Du côté de l’associé, cela lui permettra d’obtenir parts sociales ou actions. Il pourra bénéficier d’une réduction d’IR grâce à cette souscription au capital. Il pourra alors désormais récupérer sa somme lors d’une réduction de capital ou alors à la dissolution de la société. Du côté de l’entreprise, cela permettra d’avoir un capital social plus important,

Découvrez en vidéo les possibilités de retraitement digital

Le guide des retraitements

Afin de vous aider à affiner vos valorisations, nous vous proposons de vous guider dans les retraitements. Retraitez c’est optimiser la valorisation à la hausse ou à la baisse.

Retraitements comptables

Cependant, le principal problème lors d’une valorisation est le caractère normatif. En effet, toutes les entreprises n’optent pas pour les mêmes choix stratégiques. Certaines entreprises vont décider d’acheter leur actif alors que d’autres vont choisir le crédit-bail. Certains dirigeants vont préférer ne pas se sortir de salaires et encaisser des dividendes en fin d’année. A l’inverse, certains vont choisir de se verser régulièrement des primes dans le but de réduire leur résultat imposable.

Pourquoi incorporer des retraitements dans une valorisation?

Pour comparer les entreprises entre elles, il convient donc de leur donner les mêmes bases. C’est pourquoi la notion de retraitement va alors avoir du sens. Pour amoindrir les effets du pilotage stratégique, on va ajouter/enlever/reclasser certains postes comptables. Les crédits-bails vont être reclassés, les salaires des dirigeants réajustés à la norme.

Le conseil AVALOR

Vous pouvez trouver les retraitements les plus courants sur le site : cliquez ici

Après avoir effectuer tous les retraitements nécessaires, la valorisation s’approchera le maximum du caractère normal. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’elle ne sert que de bases de négociation. Le prix de transmission résultera de discussions entre la partie cédante et la partie repreneuse. De plus, l’état de stock et la trésorerie varie sans cesse et ne seront réajustés qu’au dernier moment. Une transmission réussite est avant tout le reflet de la satisfaction des deux parties et de la confiance qu’elles témoignent entre elles.

Je vous propose pour finir, quelques exemples des retraitements les plus courants, c’est-à-dire :

  • Le salaire du dirigeant
  • Les stocks
  • Les créances clients
  • Les loyers immobiliers

Suite et détail des retraitements cliquez ici

Focus fonds de commerces compléments ici

guide des retraitements