Signature de la cession : Les pièges à éviter après la reprise.

 

 

 

Enfin, vous vous êtes lancé, l’ancien propriétaire était d’accord sur votre proposition et vous avez signé tous les 2 un protocole. Vous êtes le nouveau propriétaire officiellement, après la signature.

piege de la transmission

Signature de la cession : Les pièges à éviter après la reprise.
5 (100%) 1 vote

Les pièges à éviter après la reprise.

 

  • Garder l’ex dirigeant plus d’un an après la signature.

 

Autant nous vous conseillons de faire une tournée des clients et des fournisseurs avec lui pour qu’il vous présente et justifie le changement. Autant le garder plus longtemps peut être une source de conflits. Quand il y a 2 coqs dans la basse- cour, il faut en sacrifier un. N’oubliez pas que bien souvent, l’entreprise est son bébé. Il l’a crée parfois en sacrifiant sa vie personnelle. Il a peut être conceptualisé le fait qu’il avait vendu mais parfois dans les faits….C’est vous qui devenez le grain de sable dans sa chaussure. Il oublie qu’il est devenu un salarié comme les autres.

 

  • Garder l’ex dirigeant,sa femme ou son fils au poste de Directeur Financier.

 

Après la signature, ne JAMAIS laisser les cordons de la bourse à quelqu’un dont vous n’êtes pas sûr à 250%. Ce poste est tellement stratégique que nous vous conseillons de changer le salarié en poste si vous avez le moindre doute. L’avenir de VOTRE entreprise en dépend. Le DAF est en liaison constante avec vos soutiens financiers, vos fournisseurs et vos plus gros clients, donc pas d’imprudence.

 

  • Ne jamais critiquer l’action de l’ancienne équipe dirigeante devant les clients ou les fournisseurs. Vous ne pouvez pas connaitre la nature de leurs liens. Il se peut que le plus gros client de votre entreprise soit aussi le neveu de l’ancien dirigeant ! Dites simplement que votre action sera différente…

 

  • Ne jamais parler de votre rémunération auprès de vos salariés. Si c’est trop faible, vous perdrez tout crédit auprès d’eux. Si c’est trop élevé à leurs yeux, vous perdrez aussi tout crédit. Donc dans tous les cas, protégez vous et ne parlez pas de votre salaire devant vos salariés. Ne laissez pas traîner de papiers sur la photocopieuse, non plus…

 

Dans tous les cas, la période de transition est une période critique pour l’entreprise qui voit son avenir se dessiner avec un nouveau dirigeant. Faites vous conseiller par des partenaires externes, votre expert-comptable, votre banquier, votre notaire et/ou votre avocat. Ils sont là pour vous donner des conseils objectifs. Mais n’oubliez pas que c’est VOUS qui prendrez les décisions.

 

Agnes JAMMES ROY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *