Evolution du moral des dirigeants, cédants et repreneurs

impact moral évaluation
Evolution du moral des dirigeants, cédants et repreneurs
5 (100%) 64 votes

Dirigeants cédants et repreneurs : évolution de l’impact du moral sur la reprise et cession d’entreprises.

Dirigeants cédants et repreneurs d’entreprises qui font partie de la famille des entrepreneurs ont été analysé comme chaque trimestre par le groupe PONEY en collaboration avec BFM Business en video.

D’un coté, les repreneurs qui ont le moral au plus haut, mais restent suspendus au problème du financement de leur projet. De l’autre, les cédant qui vont de moins en moins bien et surtout plus mal qu’il y a six mois avec une notre globale de 9,8 sur 20 en mars 2017 versus 10,7 en Octobre 2016

Côté Cédant : le moral dégringole côté activité et cession

Les chefs d’entreprise ont le moral dans les chaussettes sur 6 secteurs sur 13. Nous en avions neuf à la moyenne en octobre 2016 et nous passons à six. Certes, les cédants n’ont jamais autant vu de cédant taper à leur porte en approche directe ou suite à la parution d’une annonce. Bien souvent, ce qui accroche, c’est le prix. Mauvais ciblage cadrage du repreneur ; prix trop élevé du cédant qui veut tirer le maximum de son entreprise avant de partir à la retraite ?

Les cédants sont donc écartelés entre leur envie de vendre et de passer à autre chose mais bien souvent, hélas, il en font payer le prix fort au repreneur car mal conseillés au moment de fixer leur prix.

 

Côté Repreneurs le moral est bon, jusqu’au prix et au financement

Les repreneurs voient de nombreuses entreprises à vendre, mais pour 70% d’entre eux reste le problème du financement, surtout quand le prix du cédant est sur évalué* Source AVIVA Impact investing France. Tous les indicateurs sont au vert pour reprendre une entreprise : taux d’intérêts, aides, mais le prix reste le prix. Si le cédant annonce un prix non finançable, on en reste là à moins que vous ayez une fortune personnelle. L’impact du moral des dirigeants sur la reprise d’entreprise est très fort au moment du closing.

.

Pas d’impact du moral des dirigeants sur la reprise et cession d’Entreprises  sur : evaluation-entreprise.com

 

La valorisation d’entreprise en amont du travail des experts ne peut pas être impactée par le moral des cédants et repreneurs. On part d’une évaluation neutre et ensuite, on l’affine en fonction du moral de chacun. Cédants, Repreneurs, en faisant votre évaluation sur evaluation-entreprise.com vous vous retrouvez sur un terrain neutre. Le prix est au centre et à chacun de faire un bout de chemin et se rencontrer au moment de la LOI puis du closing. Le prix indiqué dans la LOI n’est plus une surprise car il a utilisé comme point de pivot : un prix hors critères affectif sur la pure compilation comptable.

 

Rédigé le 16 mai 2017 par Stéphane le Duc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *