Entreprendre à 50 ans

Entreprendre à 50 ans
5 (100%) 4 votes
Comment entreprendre à 50 ans? Quid de la reprise d'entreprise? Est-il encore possible d'être entrepreneur quand on est un senior? AVALOR répond à ces questions
entreprendre 50 ans

Actuellement, de plus en plus de seniors se lancent dans la création ou la reprise d’entreprise. En effet, leurs atouts sont nombreux : expérience, carnet d’adresse, …

Explications concernant ce phénomène.

 

Il n’est jamais trop tard pour devenir entrepreneur

 

Souvent, après une carrière dans un grand groupe, de nombreux seniors souhaitent autre chose. Ils veulent pour la plupart avoir leur propre projet et relever ce challenge. D’ailleurs un créateur d’entreprise sur cinq est âgé de plus de 50 ans !

 

« Selon l’INSEE, 40% des entrepreneurs ont plus de 50 ans. La création est, en effet, une alternative pour les seniors qui ont peu la cote sur le marché de l’emploi » déclare Frédérique Jeske, du réseau Entreprendre.

 

Les explications aux désir d’entreprendre

 

La première explication de cet engouement pour l’entrepreneuriat des seniors est assez évidente. En effet, le marché du travail ferme souvent ses portes pour les salariés de plus de 50 ans. D’ailleurs, ce phénomène est typiquement français. En effet, le taux d’emploi des seniors en France est beaucoup plus faible que dans les pays voisins.

 

Néanmoins, ce n’est pas la seule raison qui explique ce désir d’entreprendre.

 

Les entrepreneurs seniors souhaitent relever des défis. Le plus souvent à l’aise financièrement, ils souhaitent mettre à profit leur expérience pour un challenge personnel. Cela permet de donner un coup de « boost » à leur carrière avant la retraite.

 

Ainsi, les entrepreneurs seniors ont envie de connaître et contrôler leur activité professionnelle. De par ce fait, ils choisissent souvent un secteur qu’ils connaissent parfaitement et où ils peuvent s’appuyer sur leur réseau.

 

Des repreneurs plus nombreux chez les seniors

 

Fait intéressant, contrairement aux plus jeunes, les seniors sont plus nombreux à privilégier la reprise d’entreprise par rapport à la création. En effet, 47% des entrepreneurs de plus de 50 ans optent pour la reprise d’une société contre 7% chez les moins de 30 ans.

 

De par ce fait, ils peuvent s’appuyer sur l’algorithme d’AVALOR dans leur projet de reprise.

 

AVALOR leur fournit une fourchette de valeur pour l’entreprise qu’ils souhaitent reprendre en moins de 15 secondes. Souvent, les repreneurs souhaitent évaluer plusieurs sociétés afin de les comparer.

Dans ce cas-là, AVALOR est d’autant plus efficace puisqu’il permet aussi de connaître la position de l’entreprise face à ses concurrents.

 

Comme nous l’évoquions dans notre article du 20 juillet, AVALOR se base sur les méthodes d’évaluation recommandées par le gouvernement. L’évaluation a donc une valeur légale et peut être utilisée pour présenter un projet de reprise à une banque, à des investisseurs, …

 

Lionel JOST

Le 21 juillet 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *