Comment transmettre son entreprise : dans les 10 ans qui viennent, 600 000 entreprises concernées.

transmettre une entreprise
Comment transmettre son entreprise : dans les 10 ans qui viennent, 600 000 entreprises concernées.
5 (100%) 6 votes

Transmettre? Question fondamentale, tant nous avons un problème de transmission d’entreprise en France actuellement. Seulement 14% des entreprises sont transmises en France vs 51% en Allemagne et 70% en Italie. 85 000 entreprises pourraient être cédées chaque année et seulement 30 000 le sont réellement et 30 000 disparaissent avec autant d’emplois disparus….transmettre ou disparaître.

Une bonne préparation pour bien transmettre:

Ce mauvais taux révèle souvent un manque de préparation et une mauvaise information des dirigeants. Ce n’est pas un ou deux avant la retraite du dirigeant qu’il faut s’en occuper. Il faut bien préparer son dossier en amont. Le coût est important pour la structure et pour le dirigeant.

On parle souvent de transmission lorsque le dirigeant transmet l’entreprise à ses enfants mais il existe d’autres formes : aux managers par ex. Cette forme est très appréciée car elle est souvent un gage de réussite et de pérennité. Il faut qu’il y ait une rencontre entre le projet et la vision des managers repreneurs. Après 5 ans, 75% des entreprises transmises sont toujours existantes dans le cadre d’une transmission salariale contre 63% pour une transmission familiale.

 

Quand transmettre l’entreprise ?

Le meilleur moment semble être quand l’entreprise a besoin d’un nouveau souffle (période de stagnation après une belle croissance par ex). Une nouvelle énergie permet de faire continuer la structure. L’âge du dirigeant rentre finalement peu en ligne de compte car bien souvent les successions pour le départ en retraite du dirigeant sont suivies d’échec.

La transmission doit se faire tôt et doit être franche. La légende du dirigeant qui veut partir tout en restant est légion dans bon nombre d’entreprise ;

 

Comment accompagner les dirigeants dans leur projet de cession ?

Et surtout comment accompagner les salariés dans ce changement culturel ?

 

Les banquiers et les cabinets d’expertise comptable sont les premiers conseils.

Les banquiers accompagnent le cédant (nelle structure juridique, placements, etc..) et l’acheteur en aidant le nouveau business plan à se mettre en place

 

Quelle part céder ? tout ou partie ?

A terme, la totalité sera cédée même si parfois des montages juridiques permettent la cession progressive de l’entreprise par l’entrée d’un fonds d’investissement. Le but est tout de même de sortir le dirigeant pour récupérer la totalité de l’entreprise.

 

 

Comment fixer le prix et comment financer la reprise ?

Le prix peut être fixé selon plusieurs méthodes : patrimoniales, financières, etc…(consulter evaluation-entreprise). C’est souvent le point de départ d’une nouvelle aventure.

Le repreneur endette la structure ou dette senior sur 7ans en général. Les remontées de dividendes serviront à payer cette dette.

Les banquiers demandent une caution sur le patrimoine personnel dur repreneur dans la majorité des cas. L’acheteur s’investit personnellement, financièrement et humainement. L’engagement est extrêmement important pour la réussite de l’entreprise.

 

BFM Business, interview du 14/10/2017 source Fabrice LUNDY

 

Le commentaire AVALOR :  A la question Comment évaluer le prix. Aucun des experts n’a répondu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *