Les cessations sont 2 fois plus nombreuses que les cessions

Transmission Entreprise en danger

En 2017, les cessations d’activités pour les TPE étaient deux fois plus nombreuses que les cessions d’activité en France. Le nombre d’entreprises dont le dirigeant a plus de 55 ans étant estimé à 700 000. Il devient urgent de trouver une méthode pour limiter ce phénomène.

Les effets de la non-reprise d’entreprise de dirigeants âgés

 

L’arrivée à l’âge de la retraite de la génération des dirigeants issue du baby-boom ne s’est pas traduite par une augmentation des cessions. Il existe un problème de non-cession en fin d’activité. Comme l’explique Alain Tourdjman, directeur des études économiques du groupe BPCE, ce constat est avant tout vrai pour les TPE.

D’ailleurs, ce phénomène concerne beaucoup moins les PME.

 

Selon la dernière étude BPCE L’Observatoire sur la cession-transmission des TPE, pour les quelques 1,7 millions de TPE sociétés commerciales, il y aurait chaque année le double de cessations d’activité. C’est-à-dire de disparitions pures et simples de l’entreprise, que de cessions ou transmissions.

 

En 2014, environ 63 000 disparitions non judiciaires de TPE sociétés commerciales et un peu plus de 38 000 disparitions judiciaires ont eu lieu. Cela fait un total de près de 101 000 cessations d’activité. En revanche, sur cette même année, seulement 45 762 cessions de TPE ont été enregistrées.

 

Une attractivité économique moindre

 

Ces disparitions non judiciaires ont majoritairement deux origines :

  • Une raison objective comme une cause accidentelle, une situation financière difficile ou alors une valeur de l’entreprise exclusivement liée à la personnalité du dirigeant.
  • Une absence de repreneur, en majeure partie due au manque de préparation de la cession ou à une faible attractivité économique.

 

En fait, le taux de disparition des TPE atteint son maximum vers les 60-65 ans des dirigeants puis recule pour atteindre un point bas vers 70 ans.

Transmettre ces entreprises permettrait de sauvegarder 750 000 emplois et d’en créer 150 000 nouveaux.

 

N’attendez plus, utilisez AVALOR pour vos transmissions, cessions et reprises d’entreprises ! Nous récupérons pour vous les 3 derniers bilans disponibles de votre société. Nous donnons automatiquement une fourchette de prix grâce à notre algorithme flash.

 

Lionel JOST

 

Le 21 juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.