QU’EST CE QUE LA VALORISATION D’ENTREPRISE?

1) C’est quoi la valorisation d’une entreprise ?

La valorisation consiste à évaluer une entreprise afin de connaitre sa valeur patrimoniale ou ce qu’elle vaut sur le marché . La valorisation ne résulte pas d’un simple calcul à la portée de tout le monde. Dans la plupart des cas, il faut faire appel à des professionnels et des outils pour effectuer les retraitements nécessaires à partir des documents comptables.

2) Quand et pourquoi valoriser son entreprise ?

Valoriser une entreprise peut se faire à toutes les étapes de la vie de celle-ci. Elle peut être réalisée dans différents cas :

  • Lorsque le dirigeant souhaite simplement connaitre la valeur de son entreprise à un instant donné;
  • Lorsqu’il souhaite céder son entreprise;
  • Lorsqu’il souhaite acquérir une autre entreprise pour élargir son activité à partir d’opérations de fusion-acquisition;
  • A l’occasion de l’établissement des comptes annuels de la société;
  • Ou tout simplement lorsqu’il prépare son départ à la retraite.

3) Qu’est-ce qu’on valorise dans une entreprise ?

Dans une entreprise, on peut calculer sa performance économique et financière et sa capacité à créer de la valeur. C’est cette valorisation qui permet de déterminer une fourchette de prix sur le marché. On peut aussi valoriser ses actifs, le fonds de commerce ou encore le fonds commercial. En définitive, il s’agit d’évaluer ce que valent les éléments constitutifs l’entreprise.

4) La valorisation est faite par qui?

Le plus souvent, on fait appel à des professionnels pour valoriser une entreprise comme les experts-comptables, les professionnels et intermédiaires de la transmission. Ces professionnels utilisent généralement des outils dédiés pour faire de la valorisation. Chaque entreprise étant unique, cette démarche donne lieu à un accompagnement personnalisé.

5) Quelles sont les méthodes de valorisation d’une entreprise ?

Il est utile de rappeler qu’il y a plusieurs méthodes pour évaluer une entreprise. Les deux principales approches en matière de valorisation sont celle dite patrimoniale et celle par la rentabilité.

L’approche patrimoniale consiste à valoriser le patrimoine de l’entreprise et l’approche par la rentabilité se compose de plusieurs autres méthodes.

  • L’approche patrimoniale: Cette méthode se sert du bilan pour valoriser l’entreprise. En partant de l’actif et du passif, on effectue un certain nombre de retraitements pour obtenir la valeur nette de l’entreprise pour déterminer l’actif net comptable corrigé. Cette méthode est à la base de l’évaluation par le Goodwill encore appelée méthode d’évaluation mixte.
  • L’approche par la rentabilité: Cette méthode utilise la performance économique financière de l’entreprise et permet de déterminer sa valeur grâce à plusieurs indicateurs.

Ces indicateurs sont les suivants:

Veillez cliquez sur chaque indicateur pour avoir les détails:

Il faut enfin savoir que la valorisation d’une entreprise dépend de son secteur d’activité mais aussi de sa taille. Par exemple, à taille égale, une entreprise industrielle à forte intensité capitalistique n’aura pas la même valeur qu’une entreprise de négoce.

En définitive, ce qu’il faut retenir dans le cadre d’une cession ou d’une acquisition, et ce, quelle que soient les méthodes utilisées, c’est que la valorisation est le pilier fondamental du projet. Une valorisation mal faite influencera outre le prix d’achat ou de cession, les relations entre cédant et repreneur et pourra même avoir des conséquences fiscales en cas de sous évaluation.

L’Avalorisation : les méthodes d’évaluation de l’entreprise

méthodes de valorisation

Evaluation et méthodes de valorisation

La méthodologie de valorisation d’AVALOR s’appuie sur 5 méthodes de valorisation parmi celles les plus couramment utilisées dans le domaine de l’évaluation d’entreprise.

En matière de normes et de principes de valorisation, ses sources sont aussi bien gouvernementales qu’issues de l’ensemble des experts de la profession qui écrivent très régulièrement sur le sujet. L’actualisation des coefficients et des méthodes de calcul utilisées évolue régulièrement en fonction des données et informations disponibles sur le marché.

Quelles méthodes choisir pour bien évaluer son entreprise?

Le choix de ces méthodes répond à trois axes d’étude et de réflexion : la Rentabilité, la Capacité financière et la Valeur patrimoniale.

Rentabilité :

Pour l’axe « Rentabilité », AVALOR fonde son analyse sur l’EBEE (Excédent Brut d’Exploitation Economique), le REX ou Résultat d’Exploitation et enfin le RNET ou Résultat Net reconstitué afin de neutraliser l’impact des résultats exceptionnels sur opérations en capital qui pourraient venir fausser l’amplitude des résultats.

Méthodes des multiples

AVALOR applique ensuite la méthode des multiples en tenant compte d’une fourchette de valeur propre à chaque secteur d’activité pour la valorisation par l’EBE, le REX et le RNET. Les multiples varient en fonction du code APE de l’entreprise étudiée.

CAF = Capacité financière

Pour l’axe « Capacité financière », AVALOR retient comme élément de base la CAF ou Capacité d’Autofinancement et s’appuie à nouveau sur la méthode des multiples sectoriels.

Le GOODWILL c’est la Valeur patrimoniale

Pour l’axe « Valeur patrimoniale », AVALOR retient l’approche par le Goodwill qui s’appuie dans un premier temps sur la détermination d’un ANCC (actif Net Comptable Corrigé) propre à l’entreprise auquel vient s’ajouter dans un deuxième temps une rente de Goodwill (somme d’une anticipation des résultats futurs).

Evaluation : Quelle est la juste valorisation d’une entreprise ?

survalorisation entreprise ?

Valorisation de cession :dans le cadre d’une transmission ou fusion acquisition, le prix d’une entreprise est un élément central. Quoique pivot de négociation. Trouver le juste prix est de plus en plus délicat, nouvelle économie, modification rapide du cadre fiscal ou réglementaire ? Alors tout évolue en instantané. Et une valorisation devient  instantanée et donc non pérenne dans le temps !

Valorisation et prix de base

Au-delà de cela où trouver une base de prix sur laquelle le cédant et le repreneur peuvent négocier? Qui a l’argus des entreprises. Doit on fixer uniquement le prix de cession d’une entreprise sur la base du combien est ce que tu m’en donnes? Où combien les banques sont elles prêt à financer?

Sujet au combien stratégique que de savoir évaluer une entreprise à son juste prix ! Les conseillers du cédant sont clef dans le pilotage de la valorisation.

Le conseil AVALOR : faites vous votre propre idée. Le juste prix sera autour de votre avalorisation tirée par les deux critères ci dessus.

Autre élément à prendre en compte,  le positionnement tarifaire n’est pas le même quand on vend à une personne physique ou une personne morale !

Valorisation à la hausse en 2017 : Pression sur les prix

Ce sont à ces questions que des professionnels de la transmission, réunis pour la plénière d’ouverture du salon, ont tenté de répondre s’appuyant sur des cas concrets et des témoignages de chefs d’entreprise.

Dominique Restino, Président de la CCI PARIS, a ouvert la plénière en indiquant que les indicateurs de l’économie sont au vert et que la santé des entreprises c’est amélioré.  Bien que le Carnet de commande en hausse, trésorerie positive, est ce que cela a un effet de levier sur la valorisation des entreprises?

Selon Olivier Salustro, expert-comptable et commissaire aux comptes, président de la CRCC de Paris. « Nous sommes revenus aux niveaux de valorisation de 2008 ».

Etre au prix marché

Pour vendre une entreprise il faut être au prix marché :

« Être au prix du marché, c’est être à un prix finançable par l’acquéreur », explique Marc Chamorel, animateur du débat.

Pour se situer sur le marché il est important d’évaluer les concurrents ! Benchmarkez la valorisation de votre cible en valorisant les concurrents.

Une seule Méthode de valorisation de votre entreprise?

méthode évaluation entreprise

Cette semaine, AVALOR vous présente plus d’un Méthode d’évaluation et de valorisation d’entreprise. Elles vous permettront de mieux comprendre le processus de valorisation de votre société. Le croisement des résultats permet de faire une évaluation objective :

Méthode patrimoniale

 Elle consiste à retenir la valeur des actifs déduction faite des dettes et provisions pour charges, amortissements, etc…
Cette méthode nécessite tout de même une analyse en profondeur de chaque actif (immobilier, mobilier, vétusté, etc..). Les immobilisations corporelles doivent être réévaluées à leur valeur de marché et non comptable par exemple.
Dans bien des cas, les stocks peuvent être soit sous-évalués soit surévalués.
Les créances commerciales doivent être examinées attentivement. Elles seront nettoyées ou diminuées par les impayés, compte tenu des délais de paiement accordés, des retards de paiement, des créances douteuses et des créances définitivement perdues.

Méthode comparative

Elle consiste à comparer votre entreprise aux entreprises du même secteur géographique, d’activité ou autres, et voir les dernières transactions (niveau, durée des transactions, etc…) effectuées. Cette méthode a le mérite d’être réaliste et de correspondre au niveau du marché ponctuellement.
Vous pouvez trouver les entreprises concurrentes de votre souhait  au niveau national et/ou départemental de votre choix  ici.

Méthode par l’évaluation de la rentabilité

(en fonction du résultat économique attendu) Elle consiste à appliquer un indice sur un chiffre clé de l’entreprise (nombres d’abonnés pour une société de télécommunication par ex, ou nombre de livres vendus pour une maison d’édition). Elle permet surtout de positionner l’entreprise parmi ses concurrents directs.

Méthode par le flux de trésorerie

Cette méthode consiste à évaluer une entreprise en additionnant les flux de trésorerie (disponibles après impôts) au taux de rentabilité demandé par les investisseurs. La valeur de l’endettement net déduite de ce résultat vous donne une idée du positionnement dans son marché de l’entreprise.
Prix :  selon l’offre de la loi et de la demande, il s’agit d’un montant qui satisfait les 2 parties. Le prix peut être totalement subjectif et est soumis à des motivations parfois affectives non liées à l’évaluation objective d’une entreprise (rareté du bien, etc…).
 ->Le prix et la valeur peuvent être différents pour une même chose.

Méthode d’évaluation fiscale

Elle permet au fisc de fixer l’assiette des droits d’enregistrement dus au titre de la transmission familiale. Cette évaluation porte sur les biens de l’entreprise.
Voila, un aperçu des méthodes utilisées pour établir une valorisation de votre société. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive et d’autres formules existent. Il ne faut pas oublier les aspects non objectifs qui interviennent lors d’une cession ou d’un achat : Le vendeur est pressé, l’entreprise est en difficulté, etc…
Mise à jour sur la valorisation des commerces.
Agnes JAMMES ROY