LES SOURCES DE FINANCEMENT, REPRISE D’ENTREPRISE

La reprise d’entreprise permet à une ou plusieurs personnes d’être propriétaire et dirigeant d’entreprise. Si pour les uns, reprendre une entreprise est facile, d’autres pensent plutôt le contraire à cause des moyens de financement à trouver.

Pour faire reprendre une entreprise, il faut avoir des moyens financiers. Qu’ils soient personnels ou provenant d’apports extérieurs, ces moyens constituent la clé de la reprise. Pas de moyens financiers, pas de rachat d’entreprise.

D’où l’importance de bien évaluer votre cible pour vous permettre d’avoir une idée du prix de rachat de l’entreprise et pouvoir constituer la somme nécessaire pour la reprise. Il est également recommandé de bien connaitre les différentes étapes de la transmission entreprise pour que les moyens de financement soient disponibles en temps et en heure.

Les sources de financement pour vous aider dans votre reprise sont diverses :

Apport personnel

Pour racheter une entreprise, il faut un apport de 20 à 35% du prix de vente de l’entreprise parfois plus, tout dépend de la taille de votre cible et de la situation économique.

L’apport personnel est très apprécié par le cédant pour sa simplicité. Néanmoins, il est fortement conseillé de ne pas faire un apport à 100% dans un processus de rachat d’entreprise au risque de se priver d’autres sources disponibles et aujourd’hui peu onéreuses.

L’autofinancement peut provenir de différents canaux :

  • L’épargne personnelle, qui constitue l’argent que vous avez mis de côté dans le but de réaliser cette reprise.
  • L’aide de vos amis et proches peut aussi être un atout indispensable en vous faisant des donations ou des prêts.
  • Ouvrir le capital à d’autres personnes, c’est-à-dire permettre à des tiers d’investir au sein de l’entreprise que vous souhaitez reprendre. En retour, ils seront détenteurs d’actions ou de parts dans la société (associés ou actionnaires en fonction de la nature de la société). Leur entrée ou non est directement lié au niveau d’indépendance que vous souhaitez avoir dans la gestion de l’entreprise que vous rachetez.

Aides disponibles

Concernant les aides à la reprise d’entreprise, il en existe plusieurs. Vous pouvez en faire la demande auprès de votre région ou de votre commune.

Ces aides peuvent être les suivantes :

  • Prêts d’honneur : Prêts à zéro taux octroyés aux repreneurs à titre personnel. Dans ces conditions, ils sont considérés par les autres financeurs comme faisant partie de l’apport personnel. Cette initiative a été mise en place par BpiFrance pour venir en aide aux personnes qui souhaitent reprendre ou créer une entreprise. Il s’adresse uniquement aux personnes physiques qui ont leur foyer fiscal en France. Les réseaux d’accompagnement de ces prêts sont Initiative France et Réseau Entreprendre.
  • Aides publiques : Elles émanent des Autorités administratives. Vous pouvez bénéficier de l’aide de l’État ou de votre région. Renseignez-vous pour savoir à quelles aides vous avez droit.

Voici quelques aides disponibles accordées sous conditions:

Financement par endettement

Comme dans la majorité des cas, l’apport personnel et les aides et subventions ne sont pas suffisantes pour financer la totalité de la reprise, il convient de recourir à un ou plusieurs prêts auprès des établissements de crédit.

La BpiFrance : La Banque Publique d’Investissement France peut vous accorder un prêt allant de 40.000 à 650.000 € pour la reprise d’une PME (Petite et Moyenne Entreprise). Ce prêt a une durée de 7 ans maximum avec un allègement du remboursement les deux premières années. Mais, il s’accompagne obligatoirement d’un prêt bancaire de 5 ans maximum. Ce prêt ne peut excéder 40% du montant total des financements mis en place.

Les banques : elles sont là pour prêter main forte aux personnes qui Sont à la recherche de financements complémentaires pour finaliser leur reprise. Ces prêts moyennant des frais permettent de réaliser des projets. L’endettement permet donc de compléter le montant d’achat de votre cible. Renseignez-vous auprès de votre banque sur les taux d’intérêt, les durée et les frais de dossiers et d’assurance avant tout engagement.

Vous souhaitez vous lancez dans un projet de reprise d’entreprise, veillez trouver ici des entreprises qui n’attendent que Vous !

2020 Modification de l’ACRE retour à la case 2018

Reprendre une entreprise en 2020 modification de l’aide à la création et à la reprise (ACRE) Aménagement de vos droits au 1 er janvier 2020

ACRE exonération sous conditions et retour en 2018

Rappel : avantages de l’ACRE

Pour les création d’activité et repreneurs d’entreprise l’ACRE, vous offre une exonération  des cotisations sociales uniquement en micro entreprise. Au delà de cela L’ACRE connait des aménagement au 1er Janvier 2020. voir Décret

Aménagements le l’ACRE au 1er Janvier 2020

Taux d’exonération de cotisations sociales de 75% maintenu  pour les microentreprises fondées avant le 1/01/2020 mais réduction la deuxième année à 25% puis à 10% la troisième année

Nouvelles conditions de mise en place de l’ACRE et exonération pour 1 an seulement fini pour les créateurs !

Après le 1er Janvier 2020,  l’objectif est de se recentrer sur les jeunes, les bénéficiaires des minima sociaux (RSA). Les conditions d’attribution de l’exononération de charges sociales est donc soumise à conditions : le demandeur devra motiver sa demande.

-1ere uniquement Année au taux de 50% (on retourne au décret d’avant 2019)

Mais attention nouvel avantage si vous embauchez votre conjoint il en sera exonéré.

 

Rappel

  • être demandeur d’emploi non-indemnisé inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi depuis plus de 6 mois lors de ces 18 derniers mois.
  • percevoir l’Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou l’Allocation de sécurisation professionnelle (ASP).
  • percevoir l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) ou le Revenu de solidarité active (RSA).
  • avoir entre 18 et 25 ans révolus.
  • avoir moins de 30 ans non-indemnisé ou être reconnu handicapé ; enfin, créer une entreprise implantée au sein d’une Zone urbaine sensible (ZUS).

Bref on retiendra de nouveau une instabilité fiscale : tout les ans cela change à croire que cela est fait pour éviter que l’on en fasse la demande?

En synthèse ACRE 2020 exonération de charges sociales

  • fini pour les créateurs
  • 1 an seulement pour les repreneurs et soumis à conditions !
  • aménagement pour ceux qui auront créés ou repris avant le 1 janvier 2020.

Le conseil Avalor : quand vous allez reprendre votre entreprise ou commerce intégrez dans votre business plan l’exonération uniquement sur votre 1ere Année

#TOUCHEPASAMONAUTOENTREPRISE ACRE

En plein réforme des retraites le gouvernement s’attaque au dispositif de l’ACRE des indépendants !

ACRE fin de l’exonération de charges sociales pour les autoentrepreneurs

A partir du 1 er janvier 2019 l’exonération de charges sociales accordée aux indépendants auto-entrepreneurs est corrigée de facon significative.

4 entreprise sur 5 qui se sont lancées ont bénéficiées de l’ACRE.

Une étude a été menée sur 1690 auto entrepreneurs

Quand on est salarié se lancer dans l’auto entreprise c’est sortir de sa zone de confort ! Se lancer comme indépendant c’est prendre un risque!  Comme le souligne un conseiller pole emploi  » Vous pouvez bénéficier de l’ACRE en démissionnant de votre poste de salarié, mais attention on vous supprime l’exonération de charges sociales »

A en croire ce conseiller « on a l’impression que le gouvernement veut casser quelque chose qui marche? »  L’objectif pour l’état est de récupérer 200 millions d’ € en 2020 et jusqu’à 600 millions d’€ en 2022. Selon notre ministre du travail Muriel PENICAUD cela évitera « la mise en concurrence entre les différents régimes »

En janvier 2019 L’Aide à la création ou Reprise d’entreprise donnait une exonération de charge pendant 3 ans (75%, 50% puis 25% de réduction)

Fin du dispositif à partir de janvier 2020 pour les nouveaux créateurs.

Quel coût pour les autoentrepreneurs?

Ce projet de refonte de l’ACRE devrait augmenter de 100 € par mois en moyenne les cotisations de entrepreneurs qui en gagnent en moyenne 800 €

Ce projet de refonte devrait augmenter en moyenne de 100 € par mois les cotisations sociales des autoentrepreneurs qui en gagnent 800 €

Fin de l’ACRE pour les repreneurs d’entreprise et commerce?

A partir du 1 er Janvier 2020, le dispositif de l’ACRE sera réservé pour les créations d’entreprise à destination des demandeurs d’emploi, allocataires du Revenu de Solidarité active (RSA) et jeunes de moins de 26 ans

Pour en savoir plus 

La transmission d’entreprise en danger en France en 2017

Le secteur de la transmission d’entreprise est en danger en France en 2017!

En effet, plus de 71% des chefs d’entreprises pensent à vendre mais seulement moins de 50% des entreprises sont vendues. Comment cela se fait-il alors que moins de 30% des personnes voulant reprendre une entreprise concrétisent leur projet ?

Une distorsion au niveau du prix

La première partie du problème provient d’une distorsion entre le prix du cédant et le budget du repreneur. Bien souvent, le cédant a tendance à surestimer la valeur de sa société. En effet, il y a souvent consacré beaucoup de temps, d’énergie et d’argent et n’a pas une vision objective de la valeur de son entreprise. Certains dirigeants auront recours à leur comptable pour évaluer leur société mais celui-ci leur donnera le prix qu’ils veulent entendre de peur de les décevoir.

A l’inverse, le repreneur dispose souvent d’un budget limité. En effet, la plupart du temps, il doit effectuer un prêt auprès d’investisseurs qui ne lui accorderont pas le montant que le cédant souhaite.

Avec AVALOR, cédants et repreneurs ont la solution : le cédant dispose d’un prix objectif et le repreneur a un budget cadre et cible.

Un prix objectif

Les prix d’AVALOR sont donnés par notre algorithme d’intelligence artificielle. Ainsi, aucune intervention humaine n’a lieu dans la détermination du prix. Ce prix est donc 100% objectif.

Un budget cadre et cible

Pour le repreneur, il est nécessaire de trouver la « meilleure offre » pour des raisons évidentes. AVALOR permet de comparer le prix de l’entreprise qu’il souhaite acquérir à celui de ses concurrents. Ainsi, le repreneur a un argument à apporter au cédant pour discuter sur les prix.

Les avantages à l’utilisation d’Avalor

1)    Donner une valeur à mon entreprise

AVALOR vous permet d’avoir une estimation de la valeur d’une entreprise.

2)    Gagner du temps : réponse flash

AVALOR utilise un algorithme d’intelligence artificielle qui fonctionne en flash. En effet, en moins de 15 secondes, vous pourrez obtenir la valeur de votre société-cible.

3)    Gagner de l’argent : 90€ HT l’évaluation

AVALOR propose un tarif compétitif pour tous ses clients : 90€ l’évaluation. Cela vous revient au moins cinq fois moins cher que si vous passez par un expert comptable.

4)    Évaluer ses concurrents

AVALOR vous permettra de sortir la liste de vos concurrents au niveau du département. Evaluez-les pour benchmarker votre propre évaluation et affiner la fourchette de valeur donnée par notre algorithme.

Le 3 juillet 2017