Entreprise à reprendre : pourquoi votre cédant vend ?

Retenez ce chiffre : 93% des entreprises dans les 10 ans à venir sont concernées par la cession. Cela signifie que dès aujourd’hui, il est prioritaire de s’intéresser à la valeur de son entreprise et de celle de ses confères. Toutes ces entreprises sont des PME pour 20 000 d’entre elles. Elles comptent entre 1 et 249 salariés et elles entrent dans un processus de transmission.

Mais quel est le profil du cédant ?

3 cas de figure principaux se dégagent :

1) Le départ à la retraite : +50% des cas d’entreprise à reprendre

Quand on fait de l’approche directe, c’est certainement la cible à privilégier dans le cadre ciblage. Vous allez voir en direct un chef d’entreprise qui est en âge de partir à la retraite. Avant le rendez-vous, pensez à faire une a-valorisation de l’entreprise pour préparer votre entretien. Ne perdez pas votre temps en allant voir une entreprise qui serait au dessus de vos moyens? ( Le budget est toujours finançable avec de nombreuses solutions de financement telles que des business angels, BPI, fonds spécialisés d’investissements, family office, etc, ). Attachez-vous au ressenti avec le dirigeant et le mix produit. N’hésitez pas à lui demander, s’il a fait faire une évaluation de son entreprise ?

2) Le changement de vie ou la réorientation :

On trouve bon nombre d’entreprises et de commerces à reprendre dans ce cas de figure. Il s’agit souvent d’un créateur d’entreprise qui, à la quarantaine, souhaite donner une nouvelle orientation à sa carrière. Ce peut être également un repreneur en fin de cycle de remboursement de dette senior qui souhaite renouveler l’expérience d’achat, changer de vie ou changer de secteur d’activité. Là encore, préparer votre rendez-vous avec des personnes qui vous conseillent et qui vous aideront dans l’analyse de la société à racheter. Une pre-évaluation vous fera gagner du temps.

3) Le problème de santé :

c’est un cas très différent de celui du départ de la retraire car le procès de vente se déroule la plupart du temps dans la précipitation. Le passage de relai risque d’être plus délicat avec le chef d’entreprise malade.  Il faut aller vite et la notion du prix doit être traitée tout de suite. Votre équipe d’experts doit être montée très rapidement, et opérationnelle immédiatement. Pensez à utiliser meetpro.fr

[kkstarratings]

Vendre ou transmettre son entreprise

Vendre ou Transmettre son Entreprise : oui, mais à quel Prix ?

Vous avez entre 45 et 64 ans, voire plus ? Vous souhaitez partir à la retraite et céder votre entreprise ? Vos enfants ou vos proches ne veulent pas reprendre l’entreprise familiale?

Vendre ou transmettre son entreprise : Sachez que

  • 78 % des cessions de PME se font hors cadre familial en France

(contre 55% en Allemagne et 20% en Italie).

Et que 76% des dirigeants estiment que le repreneur idéal se trouve dans leur entourage mais

que seulement 11% d’entre eux ont construit un plan de succession.

Plongés dans l’opérationnel au quotidien et focalisés sur leurs marges, les chefs d’entreprises d’aujourd hui ne prennent pas le temps de traiter ce sujet pourtant important pour le devenir de leur entreprise.

Syndrome du babyboom oblige, l’âge des chefs d’entreprise a augmenté de 6 mois depuis 2014. Le nombre d’entreprises à céder serait, lui aussi, mathématiquement en augmentation.

Transmission dans son entourage :

Si le désir de transmettre ses  parts ou son entreprise à un proche est bien là, rien n’est fait sur le plan pratique.

Face à l’évolution règlementaire (pacte Dutreil, Loi Hamon, etc…) les conseils d’un avocat, d’un expert comptable ou d’un notaire ne sont, bien souvent, plus suffisants pour préparer une succession qui demande, en plus, un délai de mise en place de plusieurs années.

Désormais de nombreux groupements d’entreprises accompagnent leurs membres dans cette étape cruciale en leur proposant des solutions concrètes : kits d’évaluation, club de cédants, analyses financières, montage juridique, rencontres avec des investisseurs, des fonds spécialisés, etc…

Mais encore une fois, les cessions intrafamiliales ne forment qu’une minorité des cessions d’entreprises.

Alors, par où commencer pour Vendre ou Transmettre son Entreprise  quand la limite d’âge approche et que vous voulez transmettre votre activité ?

Mon entreprise est elle attractive pour un éventuel repreneur?

Commencez par faire une évaluation en amont de votre entreprise. Cette première étape dite d’ avalorisation vous donnera une base de négociation avec le ou les acheteurs. Le prix de vente ne se fixe pas selon vos futurs besoins (prix d’achat d’un futur bien immobilier comme une résidence secondaire sur la côte d’azur ou l’achat d’un bateau) mais plutôt selon plusieurs méthodes de calculs mettant en valeur votre marge, vos actifs, vos résultats. Vous pourrez ainsi préparer votre loi en toute sérénité.

Cette première étape vous permettra d’aller voir votre expert-comptable, votre notaire, et/ou votre avocat et d’amorcer avec eux un processus qui durera en moyenne deux ans.

Agnes JAMMES ROY le 2 mai 2017

Cession d’entreprise : les questions et la réponse de la valorisation

Nous allons traiter dans cet article l’évaluation d’entreprise dans le cadre de la cession d’entreprise. Dans le cadre de l’accompagnement de cédant, quelles sont les questions?

Cher Cédant,

A quel moment comme chef d’entreprise devez-vous prendre la décision de transmettre votre entreprise. De la création de votre entreprise à sa cession de nombreuses années se sont écoulées et l’entreprise c’est le projet de votre vie, ou bien êtes-vous dans le cas de figure du cédant de 45 ans qui change d’orientation professionnelle ?

 

  1. Avant-vente : Préparation de la cession d’entreprise:

  • aménager au sein de l’entreprise une préparation à la vente : Quelles sont les formalités à suivre ? Préparation d’un business plan, data room ?
  • Taille d’entreprise : Est-ce qu’un PME se vend comme une TPE ou un grand groupe ?
  • Marché De l’artisanat à l’industrie en passant par le commerce?
  • Cas particulier de l’entreprise en difficultés.
  • Quid de la cession du fonds de commerce, des murs ?
  • Mise en place une Holding ?

 

  1. Acte de vente : que prévoir?

  • Publier une Annonce?
  • Quelle valorisation ? Négociation : combien l’acquéreur est-il prêt à payer ? Combien vaut l’entreprise ? Son chiffre d’affaires ? Comment s’assurer que l’on va vendre au bon prix ?
  • A prendre en compte Immobilier d’entreprise, Fond de commerce, véhicule ?
  • Quel loyer fixer ? Propriété des murs ?
  • Les brevets propriété intellectuelle dont la marque
  • Qui est l’acquéreur idéal ?
  • Quels sont les critères d’acceptation de la LOI puis de l’acte de vente ?
  • Dans la cadre d’une cession d’entreprise familiale, comment bien préparer l’évaluation des titres

3. Après-vente : Quelle fiscalité dans le cadre de la cession d’entreprise ?

  • Montant de l’impôt sur la plus-value?
  • Quelle déclaration de cession, enregistrement?
  • Faire une donation, Impact sur la retraite, Quels abattements ?

En amont la première réponse à donner à toutes ces questions autour de la cession d’entreprise est celle du prix.  AVALOR vous propose une pré-évaluation ou a-valorisation Benchmarker : Pensez à évaluer les entreprises du même secteur d’activité car un prix n’a de valeur que quand il est mis en perspective.

Ensuite faites-vous accompagner Rencontrer votre CCI, le CRA, la chambre des métiers avec ses délégués.

Faites vous accompagner par vos experts,  comptables avocats, cabinets d’affaires et notaires spécialisés.

Ne restez pas seul et informez vous !

[kkstarratings]

Rédigé le 13/04/2017

Stéphane LeDuc