Actualité de la reprise d’entreprise Avril 2018

reprise cédant et repreneur tout l’actualité d’entreprise

 LES CCI font toujours l’actualité de la transmission

LA CCI ROUEN METROPOLE via à Initiative Rouen s’associe avec le crédit Agricole Normandie Seine pour le financement de la reprise d’entreprise et la création.

Le prêt sur l’honneur est un levier intéressant pour la reprise pour un 1 € de prêt accordé 11,8 € sont octroyés en financement par la banque. Coefficient démultiplicateur pour valoriser la pertinence de votre reprise.

Des témoignages Dans l’actualité

Le Maire de Neufchâteau Simon Leclerc s’engage  « Notre territoire compte un grand nombre de chefs d’entreprise qui vont, dans les années à venir, céder leur société. Il faut pouvoir leur apporter toutes les informations nécessaires » . « Il est important d’essayer de transmettre ce qui existe sur notre territoire, donner l’envie à des personnes de reprendre les entreprises déjà en place », complète Jean-Luc Cousot, maire de Villers.

Le Constat AVALOR :

Créer son entreprise cela s’anticipe.   A quel moment céder son entreprise? Départ à la retraite? Par quoi comment? Son évaluation….

Dans l’actualité économique

Les défaillances d’entreprises sont en baisses… près de moins de 9% ! Bonne nouvelle pour les reprises.

DES EVENEMENTS

Edition du printemps des entrepreneurs !

Les entrepreneurs days ont lieu les 16 et 30 mai dédié à l’entrepreneuriat.

En bref dans l’actualité de la reprise et cession d’entreprise

Guylaine Bouquet Hanus a organisé cet événement Informations et inscriptions sur: www.entrepreneursdays.lu.

L’édition de printemps des Entrepreneurs Days approche. Une série d’événements est organisée les 16 et 30 mai, comprenant ateliers et conférences dédiés à l’entrepreneuriat. Guylaine Bouquet-Hanus, de la House of Entrepreneurship, détaille les objectifs de cette édition.

Article conseillé :

  1. Faut il être riche pour reprendre ou entreprendre?

2.  Aider ou reprendre une entreprise pensez à vous former ! 

Se former pour réussir sa reprise d’entreprise. Un question à se poser avant de se lancer !

La reprise d’entreprise au Canada et en France : quelles différences ?

terre de reprise d’entreprise

Le Canada n’est pas qu’une terre d’accueil des starts up numériques. Pour sa sixième convention d’affaires Canada-France organisée par la chambre de commerce les 26 et 27 mars prochains, le thème de cette nouvelle édition porte sur «investir, acquérir et s’implanter » avec en exergue la reprise d’entreprise. Différences entre CANADA et FRANCE

Le CANADA terre de reprise d’entreprises :

Spécialiste des fusions et acquisitions internationales et vice président de la banque d’affaires Canadienne CAFA. Dany LaRochelle* nous explique : « nous sommes confrontés au défi de la relève de nombreuse PME » * D’ici à 2020 , près de 30°% des Canadiens vont prendre leur retraite. Le problème est toujours le même, trouver une entreprise à reprendre. Un patron qui veut vendre ne le dit pas !  » Mais la reprise d’entreprise en Amérique du Nord n’est pas un sujet délicat comme en France. Autrement dit, rien n’est à vendre et tout est à acheter ! »

La France et ses différences avec la reprise d’entreprise au CANADA :

La nuance avec la France est de taille puisque les candidats à la reprise font régulièrement des offres à des sociétés qui ne sont pas en vente au Canada (vs en France, la grande majorité des dossiers de reprise portent sur des entreprises « officiellement » en vente). La logique commerciale, le bon timing, etc…font que ces offres se transforment souvent en achat-reprise de l’autre coté de l’atlantique.
Gros avantage, le repreneur peut tout de suite se sortir un salaire de la structure existante. Et les banques canadiennes suivent beaucoup plus facilement le financement de structures existantes si le dossier le permet.
Elles demandent beaucoup d’informations. Donc elles font notamment des audits humains pour vérifier que le repreneur a les capacités pour la reprise, le réseau et l’expérience. En France, les dossiers ne sont bien souvent évalués que sur le plan économique.

Les conseils AVALOR

Dans tous les cas, pour monter vos dossiers, utiliser avalor.fr.  Ainsi ce site vous permet de donner une estimation de prix objective et neutre à votre banquier pour le montant de votre plan de financement.

Nouveau projet de loi pour la transmission d’entreprises

Pacte Dutreil

En marge des nombreux projets de lois en cours, une autre proposition suit son cours au sénat. Deux parlementaires, les sénateurs Claude Nougein et Michel Vaspart ont déposé une proposition de loi visant à supprimer l’information des salariés en cas de cession d’entreprise (information mise en place par la loi Hamon) et une exonération fiscale à 90% en lien avec le pacte Dutreil.

Ils ont identifié 6 grandes difficultés :

  • Difficulté à obtenir des statistiques fiables;
  • Avoir une information insuffisante tant pour les cédants que pour les repreneurs potentiels;
  • Un manque cruel de préparation dans les processus de transmission d’entreprise,
  • Des difficultés persistantes de financement;
  • Un cadre fiscal et économique inadapté et enfin;
  • Une reprise interne par les salariés insuffisamment accompagnée pour être pleinement efficace

La revalorisation du pacte Dutreil pour sauver des milliers d’ETI

Le 14 mars dernier, les deux sénateurs ont déposé leurs idées en vue de moderniser la transmission d’entreprise en France. Le projet porte sur le fait que la transmission d’entreprise garantit une longévité des entreprises qui est bien loin des chiffres de la création d’entreprises. Alors que les créations sont très favorisées, les sénateurs voudraient mettre l’accent sur la transmission.
« Nous avons souhaité balayer l’ensemble de la problématique de la transmission d’entreprise, les ETI, les PME et les TPE » a ainsi déclaré Michel Vaspart.

Et Claude Nougein de souligner par ailleurs : « Nous nous sommes aperçus que les mauvaises transmissions provoquaient des dégâts terribles », la question devenant dès lors une véritable « urgence pour l’emploi. »

Leur proposition de loi comporte au total 27 mesures pour favoriser la transmission avec notamment la volonté de rendre plus avantageux le pacte Dutreil.

Michel Vaspart a déclaré à ce sujet : « Nous avons souhaité modifier le pacte Dutreil car nous nous sommes aperçus lors des auditions que les entreprises et les conseils des entreprises ne l’utilisaient pas beaucoup. (…) Il y a un problème d’information, d’assouplissement du dispositif. Il convient également de le rendre plus attractif dès lors que certains pays prévoient une exonération à 100 %. (…). Nous ne proposons pas un relèvement à 100 % car cela est inconstitutionnel en France. »

Et le sénateur Claude Nougein de compléter : « Cette mesure sauverait des milliers d’ETI. »

Un autre axe important de la proposition de loi sur la transmission d’entreprise consiste à supprimer purement et simplement l’obligation d’information préalable des employés en cas de cession.

La suppression de la loi Hamon sur l’information des salariés en cas de cession d’entreprise est envisagée

Il s’agirait de favoriser les reprises internes, qui constituent un pourcentage non négligeable des transmissions.

« La loi Hamon de 2014, en établissant une obligation rigide d’information des salariés, a fragilisé ce mode de transmission » selon Michel Vaspart. « Le délai imposé [de deux mois avant la vente] est trop court pour permettre aux salariés de s’organiser tout en étant trop long pour ne pas fragiliser l’entreprise. (…) En effet, en révélant par avance qu’elle souhaite changer de propriétaire, l’entreprise devient vulnérable vis-à-vis de ses partenaires commerciaux. Une transmission interne se prépare très en amont et en toute confidentialité. »

Pour bien préparer vos dossiers de reprise, Utilisez AVALOR.fr
Vous pourrez ainsi transmettre les bilans disponibles, non confidentiels et une évaluation de l’entreprise cible à vos partenaires en toute confidentialité et objectivité.

Article précédent sur le cadre fiscal idéal pour la transmission d’entreprise  pacte dutreil V1.

Pour en savoir plus sur ce sujet, c’est ici.

Actualité de la transmission d’entreprise : semaine des trophées

Actualité

Toutes les news de la transmission d’entreprises : des exemples à suivre et des bons conseils à prendre. Suivez l’exemple de ceux qui ont reçu des trophées !

Un bel exemple de reprise d’entreprise récompensé aux trophées du Puy-de-Dôme

Pour commencer, BCM un bel exemple d’entreprise salarié hier, repreneurs aujourd’hui.

Donc 17 salariés avec un Trio de dirigeants : Irginie Stelandre, Hélène Robin et André Mercier.

Le conseil AVALOR :

Cher cédant penser à regarder si votre repreneur ne se trouve pas dans vos effectifs.

Réseau initiative et CCI GARD unissent leur force : exemple à suivre

Bonne nouvelle ! Initiative et la CCI GARD ont signé un partenariat pour accompagner 20% des entreprises à vendre en 5 ans.

Rappelons que Initiative France est le 1er réseau de financement et d’accompagnement de la transmission d’entreprises.

Objectif rapidité du financement : Engagement de transmission en moins de 20 jours et réponse sous 48 h pour le financement.

Quelques Chiffres Initiative Gard c’est :

  • 35 reprises par an,
  • Prêts d’honneur à taux zéro, de 4 500 à 25 000 €, aux créateurs ou repreneurs d’entreprise,
  • Taux de pérennité 86%,
  • 1,35 M€ de prêts en 2017, portés à 9 M€ en intégrant l’effet levier bancaire.

30 entreprises aidées pour 421 k€ de financement dont 45% vers la reprise autant que la création ! Le reste vers de la croissance externe.

Le conseil AVALOR :

Ainsi, la CCI reçoit 150 entreprises par an ! Autant vous dire que AVALOR est l’outil idéal qui peut leur faire gagner du temps pour évaluer les entreprises !

Trophées des repreneurs : CSTP du Pays de Caux récompensée

Trophée rémis à Antonia Mautalen le 24 février.

Quelques Chiffres :

  • Création il y 30 ans
  • 47 salariés
  • Secteur d’activité les clôtures, portails, fermetures
  • Reprise octobre 2015
  • Associée à Christophe GIBON

Trophées aux 3 entreprises de la falaise récompensées par Initiative CALVADOS !

Ardoise et Fraises, la Môme et Addict Créatif sont les 3 boutiques à avoir reçu un prêt d’honneur. Bravo ! Donc elles bénéficient de prêts d’honneurs à taux zéro.

Quelques chiffres depuis sa création en 2000 :

  • accompagnement de 2500 entreprises
  • création de 7000 emplois
  • 18 millions d’€ injectés dans l’économie locale

Le conseil AVALOR :

Ces prêts sont intéressant car ils viennent renforcer les fonts propres. Ainsi leur montant est compris entre 2000€ et 30000€ sans intérêt ni garantie personnelle. Il ne vient pas remplacer le prêt bancaire mais en facilite l’obtention.

Ces articles pourront également vous intéresser :

Création ou reprise d’entreprise, quelle option choisir ?

L’évaluation outil pour trouver des cibles ?